Dans le cadre de ses 16èmes Rencontres Méditerranéennes sur le Soufisme, l’association ISTHME présente une nouvelle création avec le spectacle vivant « Splendeurs du Soufisme ». 

Tradition millénaire qui relève avant tout d’une certaine façon d’être au monde, le soufisme a récemment été mis en avant par le best-seller d’Elif Shafak intitulé « Soufi, mon amour » (Editions Phébus). Ce roman évoque en effet la relation d’amour total et désintéressé qui s’établit entre le poète Jalal-ud-din Rûmi et son maître spirituel soufi Shams de Tabriz. Comme Montaigne évoquait la « fusion des âmes » qui se produisait lorsqu’il rencontrait son ami La Boétie, ou comme Saint Bernard qui disait « la mesure d’aimer Dieu c’est de l’aimer sans mesure », Rûmi a été littéralement emporté par l’Amour lors de cette rencontre.

Le soufisme est une invitation à aller puiser en soi des subtilités dont on ignorait l’existence.  Il s’agit un voyage intérieur dont la destination est lumineuse, et dont chaque étape apporte un enseignement qui nous nourrit au quotidien. Prétendre expliquer le soufisme avec des mots serait comme vouloir faire rentrer un océan dans une timbale, car la réalité profonde du soufisme relève avant tout de l’expérience. Il faut la vivre pour pouvoir y goûter, en se laissant porter par le rythme des mélodies, en tentant de percer le sens caché des poèmes, et en se laissant imprégner par la qualité particulière de cet instant qui passe… C’est alors seulement que peuvent se révéler avec éclat les Splendeurs du Soufisme.                 

Le spectacle éponyme a pour objectif d’illustrer la centralité de l’amour et de la bienveillance, dans ce chemin de la connaissance de soi qui a inspiré des générations entières, et qui se trouve à l’origine de milliers de productions artistiques. Pour évoquer ce cheminement sa composition se veut multiforme, alternant au fil du récit des chants, des contes et des témoignages, entrelacés de paroles de sagesse. Cette présentation originale conduit le spectateur, de surprise en surprise, dans une réflexion intérieure qui réinterroge le sens de notre existence, tout en élargissant ses perspectives.

QU’EST CE QUE LE SOUFISME ?
ET POURQUOI DES ATELIERS POUR LE FAIRE CONNAÎTRE ?

Le soufisme est né dès les premiers temps de l’islam, en même temps que s’organisaient les autres sciences destinées à transmettre tous les aspects de cette nouvelle religion. Car s’il fallait les sciences du Coran pour que le livre révélé puisse être transmis et compris, les sciences du Hadith pour que les enseignements du prophète parviennent aux générations futures, les sciences du droit et de la théologie pour organiser le culte, le dogme et la vie sociale, il fallait aussi et surtout cette science de la purification du coeur qui rappelle que tout cela n’a de sens qu’en tant que moyen de cheminer vers Dieu et vers une noblesse de comportement.
Ainsi, à toutes les époques et dans toutes les civilisations musulmanes, les saints soufis ont rappelé par leurs paroles et leur actes que l’Islam n’est véritablement l’Islam que s’il amène celui qui le pratique à plus d’amour pour Dieu et pour tous les êtres car on ne peut prétendre aimer le
Créateur si l’on ne manifeste pas cet amour envers Ses créatures. L’islam n’est l’islam que s’il amène l’homme à l’amour de son prochain, à la générosité, à la fraternité, à la justice, à la bienveillance, à la sagesse.
En se privant de l’aide et de la guidance de ces saints-hommes et saintes femmes, certains ont fait de l’islam une coquille vide, ils l’ont réduit n’être plus qu’une idéologie qui ensuite s’est plus déformée encore pour produire aujourd’hui des monstruosités. On finit par commettre des atrocités au nom d’un prophète qui a dit : « Je n’ai été envoyé que pour parfaire la noblesse des comportements. »
Ces atrocités suscitent la peur, la haine, le rejet de l’islam, l’incompréhension entre les gens, elles produisent des guerres et elles en préparent d’autres. Il est donc urgent de travailler à construire la paix en redonnant aux gens les moyens de se comprendre et de se rencontrer en profondeur. C’est le sens et le but de toutes les rencontres que nous organisons.

POURQUOI DES ATELIERS MÉDITATION ?

Le soufisme n’est pas une simple philosophie mais une voie de réalisation spirituelle, c’est à dire qu’il ne s’agit pas de brasser de belles idées ou de belles paroles sur l’amour et la sagesse, mais bien d’un cheminent qui amène l’être à travailler sur lui pour se connaître en profondeur, purifier son coeur et embellir son comportement. Au quotidien, ce travail spirituel repose essentiellement sur des pratiques régulières qui vont permettre à celui qui chemine de passer de la compréhension théorique à l’expérience vécue.
Depuis un certains nombres d’années, un gros travail de traduction et d’édition a permis au public français de commencer à approcher l’oeuvre de grands soufis comme Rumi, Ibn Arabi, Abu Hamid alGhazzali, Ibn Ata Illah et bien d’autres mais tous ces sages sont unanimes pour dire qu’au delà des mots, on ne peut réellement comprendre la spiritualité que lorsqu’on la vit.
C’est pourquoi dans les ateliers que nous proposons à celles et ceux qui veulent découvrir cet enseignement, nous avons à coeur de présenter une approche de ce que peut être la pratique de la méditation ou dhikr ainsi que le témoignage de disciples, hommes et femmes, qui reçoivent et vivent un enseignement soufi de nos jours et en France.

Pour plus d’informations sur le soufisme :

Sites

http://www.soufisme.org/2.0/
http://vsmf.net/

Courriel

chamsmontpellier@gmail.com

Téléphone

06 25 11 36 37 ou 06 16 97 09 49